Le maire actuel est-il légitime ?

C'est en décembre 1997 que se passe la scène. Une poignée de cotisants d'un parti politique confisque le pouvoir des électeurs. Ils désignent un maire (avant la réunion du Conseil Municipal) et les habitants de WOIPPY découvrent le nouveau maire en lisant leur journal. L'ancien maire (CANSELL) devient adjoint (à quoi ?) et un adjoint (PRACHE) devient maire.

Si ce n'est pas un coup de force, ça lui ressemble.

Amer, le 1er adjoint n'en revient pas et se confie dans un courrier le 3 décembre 1997. Il n'est pas tendre. Il s'interroge.

L'élection du maire a eu lieu "peut-être à la suite d'un tripatouillage". Mais le 1er adjoint accepte (il n'a pas 1e choix !) "même si de viles manoeuvres l'ont entachée".

Lorsqu'une ville est contrôlée par des appareils politiques (de droite comme de gauche), il n'y a rien à attendre de ceux qui prétendent défendre les intérêts de la ville. Pour eux, (intérêt des partis est supérieur à l'intérêt général.

Demandez à M. BOUFFIN, c'était lui le chef d'orchestre de cette opération. Comment voulez-vous qu'il s'occupe de l'insécurité !

Il est malsain qu'un responsable d'un parti politique dirige la police municipale. Cela devrait être interdit.

René LEUCART