Renforcer l'école de la République

Marie-Thérese LAMPE-CLAUDE

"Les enfants sont au coeur de nos espoirs individuels et familiaux."
 

On ne peut pas réussir sa vie sans réussir sa scolarité.

Les enfants sont au coeur de nos espoirs individuels et familiaux. Ils représentent l'avenir.

Dès la maternelle, l'école est un lieu d'accueil privilégié de l'enfant pour favoriser son éveil, son épanouissement individuel et son ouverture à la vie sociale. Dans cette perspective, la commune initiera et développera tout projet d'action éducative avec pour objectif de donner à chaque enfant les mêmes chances d'assimilation du programme de l'Éducation Nationale et d'intégration à la vie de la cité. La diversification des activités est aussi source de réussite scolaire. Chaque enfant doit trouver sa voie et mérite un suivi.

Du plus jeune âge à la vieillesse, la commune est le creuset de l'éducation et de l'apprentissage des connaissances. La commune peut se charger de perpétuer ce que l'école a initialement apporté : éducation, connaissances, vie sociale, responsabilisation, civisme...

Écoles, collèges, lycées, universités doivent coopérer avec la commune et participer à sa transformation.

La décentralisation délègue à la commune la construction et l'entretien des lieux d'accueil de l'enseignement public primaire. WOIPPY qui possède beaucoup d'écoles doit être, bien entendu, très attentive à la qualité de ces équipements, à leur entretien et au matériel pédagogique. Elle doit également veiller avec les autres collectivités responsables à la mise en place des collèges et lycées.

La commune doit veiller à ce que l'école soit réellement gratuite et complète. Elle doit surtout apporter un accompagnement dans la mesure où les moyens de l'Éducation Nationale sont Limités et contingentés.

Mais, au-delà de ces obligations légales, la commune doit mettre en oeuvre soit dans son périmètre, soit dans une coopération intercommunale, tous les équipements sportifs, culturels, de loisirs, de soutien pédagogique et social destinés à l'enfance et à l'adolescence.

Les temps d'accueil sont des moments particuliers dans la journée des enfants. Ils forment le trait d'union entre sa vie privée et sa vie sociale à L'école, entre la séparation et les retrouvailles avec le milieu familial. C'est pour cela que l'équipe éducative doit être en nombre suffisant pour développer et soigner la qualité de ces temps d'accueil qui sont aussi des temps d'écoute, d'échanges avec les familles.

Les parents, mode de vie oblige, inscrivent de plus en plus leurs enfants à la cantine. Un enfant sur deux déjeune sur les bancs de l'école. Mais ce n'est pas forcément le cas de toutes les catégories de la population. Certains enfants du primaire suivent plutôt un régime «casse-croûte» expéditif et retournent à la rue après leur déjeuner. Les restaurants scolaires étant à la charge de la mairie, il convient de faire l'effort nécessaire en engageant une politique d'éducation en matière d'organisation des repas. En tout état de cause, pendant l'inter-classe de midi, il faut organiser le temps de façon à intégrer l'enfant dans des structures d'accueil adaptées et le protéger de la délinquance. Nous vous proposons de donner une véritable ambition pour l'école et de lutter contre l'échec scolaire.

La sécurité, le bien-être et l'épanouissement de nos enfants dépendent de l'action municipale.

Tout dépend donc de la municipalité.