Combattre, sans complaisance, la toxicomanie



"La drogue fait des ravages considérables dans la jeunesse."
 

La drogue ne doit pas être un sujet tabou car c'est un fléau qui n'épargne pas WOIPPY. Nous ne devons pas rester neutres par rapport à l'usage des stupéfiants. L'incitation à la consommation notamment en direction des jeunes, doit être sévèrement réprimée. L'abus de drogues n'a cessé de croître et de se diversifier. Un marché clandestin malsain s'est peu à peu installé et a engendré la corruption et l'insécurité. De plus, l'usage et la commercialisation de drogues dures posent de façon cruciale des problèmes de santé et de sécurité publiques.

Une politique efficace de lutte contre la toxicomanie doit être la recherche d'un point d'équilibre entre trois impératifs : le respect des libertés individuelles, la préoccupation de la santé publique et le nécessaire maintien de tordre public.

Vous êtes nombreux à vous inquiéter de l'augmentation du trafic de drogue. Elle fait des ravages considérables dans la jeunesse. A WOIPPY, ce trafic se fait au grand jour. Les endroits sont connus et répertoriés. Cette situation est grave et intolérable. Elle résulte de la marginalisation et de la dégradation des conditions de vie, mais également, et surtout, de l'absence de perspectives dont souffre une partie importante de la jeunesse. Ce sont, en effet, les jeunes les plus vulnérables, les plus démunis socialement et culturellement qui sont les plus exposés. La drogue découle souvent d'une situation de détresse humaine extrême qui entraîne précarité, isolement, solitude et marginalisation. La tentation pour les jeunes est alors grande car ils considèrent que la drogue leur offre un raccourci pour obtenir satisfaction et jouissance. Cela les conduit à sombrer dans l'illusion dévastatrice de la drogue.

Nous nous devons de réagir et de mettre en oeuvre les moyens nécessaires, tant dans le domaine de la prévention pour les usagers, que dans celui qui doit empêcher le dealer d'exercer son trafic.

Il convient donc d'insister pour que ce fléau suscite la mobilisation de tous. Il devient indispensable de mettre en place un programme municipal de lutte contre la toxicomanie, à l'instar de ce qui se déroule déjà dans de nombreuses communes françaises. Ce programme devra renforcer le réseau préventif déjà existant et proposer des solutions innovantes et percutantes pour rendre espoir à la jeunesse.

La municipalité doit tenter tout ce qui est en son pouvoir pour lutter contre le développement de ce fléau.