Améliorer la qualité de la vie au quotidien

Nelly DESAEGHER

"Il faut réinventer WOIPPY avec ses jardins, ses commerces, ses lieux publics et ses fêtes."
 

Pour être bien dans sa vie, il faut être bien dans sa ville.

Trop souvent, l'environnement urbain a été conçu sans souci du bienêtre des citadins. Technocratie et spéculation ont souvent abouti à créer des villes gangrenées par la pollution et la morosité. Il faut réinventer WOIPPY avec ses jardins, ses commerces, ses lieux publics, ses fêtes. La fête des fraises ne doit pas être une fête banale. Elle doit prendre une autre dimension et dépasser le cadre local. Il faut rivaliser d'imagination et d'audace afin de promouvoir, à travers cette fête, l'image de la commune.

Par ailleurs, nous voulons rendre WOIPPY aux citoyens, cela signifie aussi donner la priorité à l'écologie urbaine.

Une écologie du réel passe par la défense de l'environnement. Comment la municipalité actuelle peut-elle justifier la construction d'immeubles collectifs dans une zone pavillonnaire ?

Le phénomène urbain est la réalité structurante de la vie sociale et économique. La dégradation du cadre de vie et du logement touche en premier lieu les catégories sociales les plus démunies, le chômage aboutit à multiplier les SDF. Un citoyen sur cinq vit dans un quartier en voie de paupérisation accélérée. Le phénomène s'étend malheureusement de quartier en quartier...

Dans ce contexte, nous devons changer la donne et mettre en place une politique qui prenne en compte les transports en commun, la lutte contre le bruit et les nuisances, l'existence de services publics et de commerces de proximité.

Une Collectivité Locale demeure à l'échelon humain et représente le lien entre l'État et le citoyen, donc une mairie ne doit pas se transformer (comme c'est le cas actuellement) en une machine bureaucratique, rigoureuse, insensible et froide.

Améliorer le cadre de vie d'une ville, c'est aussi gérer tous les problèmes. Dans chaque ville, existe la toxicomanie. A WOIPPY, il y a des difficultés pour placer les personnes âgées, dont le nombre ne cesse d'augmenter, faire garder ses enfants est également un problème. Il y a toujours des classes de citoyens qui ne sont pas pris en compte dans une politique municipale. La différence vient des priorités que l'on donne à ces problèmes : soit on les traite, soit on les prévient, soit on les ignore, soit on se masque derrière le travail des associations ou derrière les compétences du Département et de l'État.

C'est à la ville d'être le moteur d'une action sociale, sanitaire et familiale globale. Elle doit ensuite solliciter des associations une aide sur le terrain.

WOIPPY a sa place à prendre. Prenons-la !

Dès à présent, nous nous engageons à sauvegarder le coeur de WOIPPY en annulant les autorisations de création d'immeubles collectifs à la ZAC de l'Hôtel de Ville. Le terrain ainsi libéré sera utilisé à l'aménagement d'un espace vert de qualité. Dans le quartier du Gibon, la politique d'expropriation sera abandonnée. La politique d'urbanisation irresponsable des élus actuels sera remplacée par une politique prenant en considération la qualité de la vie qui répondra aux aspirations de nos concitoyens.

Nous manifesterons notre préoccupation environnementale par une politique adéquate. Nous mettrons en valeur un environnement à l'échelle humaine en sauvegardant les quartiers, en valorisant les espaces verts, en luttant contre les nuisances sonores et en développant un urbanisme de qualité.

La nature fait partie de notre patrimoine : nous la protégerons. Un élu municipal aura la responsabilité exclusive dans le domaine de l'environnement et de l'écologie.

Ibrahim GUNDOGAN

"La nature fait partie de notre patrimoine nous la protégerons."