Fonder un nouveau pacte pour l'emploi

Joëlle TARDIF

"A WOIPPY, il faut affirmer une volonté politique municipale pour l'emploi."
 

Mais on ne doit pas oublier un des problèmes essentiel de notre société : l'emploi. Il nous faut donc prendre des initiatives pour l'emploi et faire de nouvelles propositions car les vieilles recettes ne suffisent plus. En effet, les prévisions sur WOIPPY sont inquiétantes et les marges de manceuvre réduites.

Il n'y a pas pour nous de fatalité du chômage tout comme il n'y a pas de fatalité de l'exclusion.

Les effets de la crise économique (car nous sommes toujours en crise économique) sur l'emploi sont particulièrement sensibles sur le terrain communal.

A WOIPPY, il faut affirmer une volonté politique municipale pour l'emploi.

Le droit à l'emploi, qui figure en bonne place dans la Constitution, justifie de fixer comme absolue «priorité», civique et sociale, l'emploi des jeunes et des moins jeunes.

Le chômage est la cause principale de la crise sociale et morale qui traverse actuellement notre pays. Certes, sur le plan national, le taux se réduit. Mais Le chômage est toujours ancré profondément dans la société. Il touche toutes les catégories sociales et professionnelles, surtout les jeunes et les femmes. Lutter pour son recul est un «défi municipal» de première grandeur pour lequel nous devons tous nous mobiliser. En ce domaine cependant, les compétences des communes et Les pouvoirs des maires sont limités. Doit-on pour autant se réfugier derrière ces limites pour ne rien faire ? A l'évidence non ! Les élus locaux, parce qu'ils sont les plus proches de la réalité, peuvent mener une action considérable en maintenant la cohésion du tissu social. L'action pour la création d'emplois doit être locale et fondée sur la solidarité.

Accueil des activités économiques nouvelles, renforcement des métiers artisanaux, maintien et développement des activités culturelles et des formations sont également des priorités.

Mais nous ne sortirons pas de la tragédie du chômage sans un effort collectif important. WOIPPY mettra tout en oeuvre à son niveau pour y faire face. Par contre, il est indéniable que la multiplication des structures traitant de l'emploi est néfaste. Les demandeurs d'emploi doutent (souvent à juste raison) de l'intérêt de toutes ces structures et de la formation que l'on dispense au sein de ces organismes. Il est évident que trop de structures entraînent obligatoirement un gâchis financier que le contribuable supporte mal. La dispersion et la multiplicité des structures rendent inefficace la recherche d'un emploi et fait du chômeur un simple numéro. C'est pourquoi nous proposons la mise en place d'un guichet unique en faveur de l'insertion sociale, professionnelle et culturelle. Ce guichet aura pour vocation de répondre aux besoins exprimés par les individus dans le cadre d'un suivi personnalisé. Individualisé, le service est un vecteur de plus-value sociale, car au-delà des problèmes d'employabilité, Il nous faut agir sur l'environnement social des demandeurs d'emploi. Il s'agit de régler ou tout simplement de régulariser des situations qui agissent comme un frein sur les individus. Il s'agit de repenser un accompagnement social, vecteur d'émancipation, et créer les conditions environnementales pour l'accès à un premier emploi. Ce guichet unique ou plate-forme citoyenne, réunira l'ensemble des professionnels des secteurs cités. Des contrats d'objectifs, sous forme de conventions, éclairciront toutes les relations entre notre collectivité et les partenaires. Il s'agit de rentabiliser l'argent du contribuable, l'éparpillement des ressources ayant un effet négatif. Une plus grande visibilité et lisibilité de l'action sera garante du travail réussi.

Un bilan qualitatif et quantitatif sous forme de rapport devra être produit et soumis pour consultation aux citoyens qui le souhaitent. Il conviendra d'agir sur les individus pour préparer nos concitoyens les plus éloignés de l'emploi à affronter un monde du travail en pleine mutation. C'est autour de cet axe que nous articulerons nos actions.

En ce qui nous concerne, nous affirmons haut et fort que les habitants de WOIPPY doivent être privilégiés à compétence égale, dans Les emplois communaux et les emplois privés sur le territoire de la commune. Il nous faut donc réorganiser l'ensemble du dispositif.

La courbe du chômage sur WOIPPY est ascendante. Le nombre de chômeurs demeurant à WOIPPY est impressionnant. Les statistiques parlent d'elles-mêmes. Fin 1995 : 1042 chômeurs. Fin 1999, le nombre de demandeurs d'emplois est passé à 1310 dont 795 ne sont pas indemnisés. La municipalité peut sortir les chiffres qu'elle veut, les faits sont là. C'est énorme et inacceptable ! Ce chiffre fait la démonstration de l'ampleur du problème sur notre commune. A WOIPPY, plus de 20 % de la population active est «demandeur d'emploi».

C'est pourquoi, une autre politique municipale s'impose de manière urgente.

Osons, imaginons, bousculons les choses !

En ce qui nous concerne, nous occuperons plus largement le terrain de la transformation de l'argent public passif en argent public actif, dans le but de fournir une activité au plus grand nombre.

L'action municipale doit porter sur :

  • Le souci de donner une activité à tous les demandeurs d'emploi de notre commune,
  • L'identification permanente, l'évaluation et l'analyse des besoins de services locaux à l'échelon des quartiers et avec les associations,
  • La recherche de moyens de financement hors budget municipal,
  • La création de structures adaptées à l'accueil des activités nouvelles,
  • Le maintien et le développement des activités culturelles et formatrices en liaison avec ces professions.

Il faut également revoir la place et les compétences des structures d'accueil afin d'éviter le dispersement. L'information et le suivi des demandeurs d'emploi doivent être également une priorité.

C'est à un renouveau de la vie collective solidaire et communautaire qu'il faut travailler.

Les taxes professionnelles représentent une part grandissante dans les recettes et donc les entreprises doivent être attirées et non pas dépouillées, le commerce épaulé dans son développement.

Pour obtenir ces résultats, il faut mobiliser les bonnes intentions en fédérant les acteurs de la lutte contre le chômage, les forces économiques et la population.

La ville de WOIPPY a la chance d'avoir sur son territoire un nombre important d'entreprises. Il n'est donc pas normal que le chiffre des demandeurs d'emplois habitant notre commune soit supérieur du double à la moyenne nationale.

Chabane ABADOU

"Lutter pour le recul du chômage est un défi municipal."
Huguette LALLEMENT

"Le nombre de chômeurs à WOIPPY est impressionnant."
Bernard SCHLECHT

"Il faut mobiliser les bonnes intentions en fédérant les acteurs de la lutte contre le chômage, les forces économiques et la population."