Décidément, Woippy peut s'enorgueillir, campagne électorale oblige, d'avoir trouvé deux nouveaux magiciens, dans les personnes de MM. GROSDIDIER et LEUCART, capables de résoudre, d'un coup d'un seul, tous les problèmes de nos concitoyens!

Bien évidemment, cela n'aura échappé à personne, la SÉCURITÉ, fond de commerce électoraliste par excellence, fait l'objet de toutes leurs attentions. Désinformation, outrances, montages grossiers, tout y passe ! Force est de le constater : le choix a été fait par ces deux politiciens de ne reculer devant aucune démagogie.

Plus sérieusement, Messieurs, au delà de toute polémique, car la question est beaucoup trop importante pour la réduire à l'amateurisme dont vous faites part, nous ne vous avons pas attendu pour mettre en place des moyens concrets dans le respect des lois de la République.

D'autant que les difficultés rencontrées dans ce domaine ne peuvent relever du " Moi, je... " répété sans cesse !

Des problèmes existent bien évidemment. Qui le nierait ? De là à jeter le discrédit sur des quartiers comme vous le faites, il y a des limites qui ne devraient pas être franchies. Les habitants de notre ville méritent le respect, ce que vous semblez oublier, désireux que vous êtes de faire feu de tout bois pour vous engager dans la campagne des élections municipales de mars prochain.

Faut-il également le préciser ? Député de 1993 à 1997, Monsieur Grosdidier bénéficiait alors de tous les pouvoirs pour supprimer la délinquance. Pourquoi n'a-t-elle pas à cette époque disparu de Woippy ni des autres villes de la circonscription ? Voilà une véritable question à laquelle il serait fort embarrassé de répondre, tant il sait bien au fond, mascarade électorale mise à part, que les solutions sont complexes et ne peuvent s'inscrire que dans la durée.

Si le bilan avait été aussi somptueux, pourquoi les électeurs l'ont-ils remercié lors des dernières législatives après tant d'errance politique ? Il faut rappeler que M. Grosdidier, véritable nomade électoral et perpétuel autoparachuté, a lorgné en vain Metz, Ars-sur-Moselle, Maizières-lès-Metz voire Amnéville avant d' "essayer" Woippy ! Curieusement, son petit fascicule bleu n'en dit mot !

" Tolérance zéro ", assène-t-il. Quel extraordinaire argument ! Quel élu responsable aujourd'hui affirmerait décemment le contraire ?

En revanche, ces messieurs à la parole facile se gardent bien de s'engager sur « Zéro problème », tant ils savent bien par avance que cela serait immanquablement voué à l'échec.

Dans le même ordre d'idées, que dire des élus de l'opposition, dont Monsieur nippa, s'abstenant sur les crédits relatifs à la sécurisation des entrées des immeubles de Sait-Eloy (conseil municipal du 30  Mars 2000) et sur la signature de la convention avec l'État; âutorisant le travail de nuit des policiers municipaux (conseil municipal du 3 octobre 2000) ?

Tristes pantalonnades qu'il nous est donné de voir ces derniers mois, relégi1L;. nécessité d'un vrai débat démocratique derrière des arrière-pensées électoralistes que l'extrême-droite ne renierait pas !

Au fond, messieurs, vous avez un véritable et lancinant problème : vous n'avez pas compris l'époque dans laquelle nous vivons, et vous n'avez pas de véritables projets pour Woippy

Hormis un désir de nuisance affiché, lié à une histoire difficile avec la Gauche en,éral pour ce qui concerne M. LEUCART, (découvrant Woippy sur le tard...) et l'abîtion personnelle de M. GROSDIDIER dont Woippy est, à ses yeux, une étape obligée, ILS N'ONT QUE FAIRE DE L'AVENIR DE NOTRE VILLE, et c'est indéniable

Si l'on excepte la farce pitoyable, en d'autres termes la manière affligeante dont, ils abordent les dossiers dans leurs propos, qui peut raisonnablement croire aux vertus de la , démagogie électoraliste et tromper à ce point les citoyens de Woippy ? ASSURÉMENT, EUX OUI !

La conduite d'une action municipale et la gestion des affaires publiques ne peuvent se confondre avec le culte de la personnalité et les effets d'outrances médiatiques.

Elle appelle, au contraire, au sens des responsabilités et à une capacité à traduire aspirations de nos concitoyens dans leur quotidien, sans céder à la facilité du moment,en fonction d'objectifs clairement dits, concertés et assumés. Elle appelle égalernent à savoir dire les difficultés rencontrées, et non à les stigmatiser.

Gilles BOUFFIN
Secrétaire
de la section PS de Woippy