"Pourquoi nous sommes avec François Grosdidier"

"En un quart de siècle, le charmant petit village de Woippy n'a pas bougé. Les centres de toutes les villes moyennes ont été embellis, avec des pavés, du mobilier urbain. On a enfoui sous terre les câbles électriques et téléphoniques. On a ravalé les façades. A Woippy, rien. Je ne parle pas de l'entrée par la Route et le Pont de Rombas qui , fait bidonville. Il est temps de mener une vraie politique d'embellissement urbain. C'est ce que propose François Grosdidier"

Marie-Louise Kuntz (Village), chef d'entreprise

"Le maire refuse de voir la réalité de l'insécurité. Il vit dans un quartier tranquille et pour lui, les habitants des quartiers Est exagèrent. Il parle de sentiment d'insécurité comme si ce n'était qu'une vue de l'esprit. Il fait se promener des jeunes en uniforme pour se montrer le matin, pour rassurer mais surtout pas faire de vagues. Cela fait rire les délinquants. On a besoin de véritables policiers professionnels capables d'intervenir en force et en nombre, le soir et la nuit. François Grosdidier, lui, a compris le problème et propose les solutions pour enrayer vraiment la délinquance. Il en a la volonté et le courage !"

Gabriel Crippa (St-Eloy), chauffeur, conseiller municipal

"il y a quelques années encore, il faisait bon vivre au quartier du Roi. La municipalité l'a laissé se dégrader. En un an, cinquante couples ou familles ont quitté le quartier. Certains y habitaient depuis plus de 30 ans et n'avaient jamais envisagé d'en partir. Mais ils ne supportaient plus l'incivilité, la délinquance... et l'indifférence de la mairie. Il faut reprendre les choses en mains. Pour fia, je fais confiance à François Grosdidier"

Marylène Decet (Quartier du Roi), retraitée

"Tous les habitants, quel que soit leur quartier, leur milieu social ou leur origine, doivent avoir le même droit à la ,sécurité, à l'emploi, à la solidarité et à la qualité de vie. Les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ce n'est pas le cas aujourd'hui à Woippy. François Grosdidier, lui, a le sens de l'équité et de la justice. Il a la volonté et la compétence. Il a aussi lu jeunesse et comprend mieux les problèmes d'intégration et d'insertion. Il représente le juste équilibre entre la fermeté et la générosité. C'est pourquoi j'ai décidé d'être à ses côtés."

Erfane Chouikha (Boileau- Pré-Génie), étudiant

"La municipalité actuelle supprime les espaces verts pour construire des immeubles alors qu'elle dispose d'une immense réserve foncière vers Lorry et Saulny qu'elle n'utilise luis, C'est absurde. On a voulez expliquer au maire actuel l'importance des espaces verts quand on vivait en appartement ou en maison avec des tout petits jardins. On s'est heurté à tut mur. Il nous a dit qu'il ne fallait pas choisir d'habiter en que la procédure de ZAC était ainsi, un point c'est tout. C'est vraiment un technocrate. Un maire doit d'abord être un homme d'écoute. Nous avons trouvé cette qualité chez François Grosdidier"

Nathalie Sadler (Quartier de l'Hôtel de Ville), mère de famille