Parti Socialiste LA LETTRE DES SOCIALISTES
de WOIPPY
parti-socialiste-woippy.over-blog.com
M. GROSDIDIER, grand seigneur, dépense sans compter... notre argent !

Dans un souci constant de se valoriser, M. GROSDIDIER a pris l’habitude de réécrire le passé pour systématiquement dénigrer et minimiser l’action des socialistes qui l’ont précédé aux commandes de la mairie de Woippy.

M. GROSDIDIER habitait Metz à cette époque, et les seules informations qu’il possède sur cette période sont celles que les élus de l’opposition d’alors lui ont rapportées. Leur mauvaise foi ajoutée à la sienne l’amènent à tenir des propos excessifs. En effet, à l’entendre les précédentes équipes municipales socialistes n’auraient rien fait pendant 24 ans !

Il est impossible d’énumérer dans le détail tout ce qui a été réalisé par les socialistes, mais nous pouvons tout de même rappeler l’opération Habitat et vie sociale à St Eloy, l’opération banlieue 89 au quartier Pré-Génie (le parc de la sapinière et la place Jean Perrin), la MJC de Boileau Pré-Génie, le parc d’activité de Berlange, le stade du Patis, la halle du chapitre, l’assainissement de la cité Le Martet, la salle de sport du collège Pierre Mendès-France, l’aménagement de la rue de Gaulle, l’église de Woippy (toiture et aménagement intérieur) et la chapelle St Eloy, la ZAC de l’hotel de ville, la maternelle jeunes sourires, ...

Les socialistes ont mené à bien toutes ces opérations sans endetter inconsiderément la commune.

A l’arrivée de M. GROSDIDIER à la mairie, la dette de Woippy était de 10 millions d’euros. Elle sera de 30 millions à la fin de son mandat en 2007.

M. GROSDIDIER fait souvent référence à M. DEBS, ancien maire de droite de Woippy, battu par la gauche en 1977. Funeste référence puisqu’il a fallu un mandat complet à l’équipe socialiste qui lui a succédé pour rétablir la situation financière de la ville.