Parti Socialiste LA LETTRE DES SOCIALISTES
de WOIPPY
parti-socialiste-woippy.over-blog.com
Pas d’éthique sur l’étiquette... de M. le maire

M. GROSDIDIER n’aura décidément rien épargné aux habitants de Woippy.

Après avoir fait parler de lui et terni l’image de notre commune par ses déclarations sur les youyous et la chanson française, le voilà au centre d’une affaire, qui une fois encore entache l’image de notre ville.

Réuni le lundi de Pâques, quelques jours après la perquisition de la mairie par les gendarmes de la brigade financière, le conseil municipal au complet a voté à la demande du maire la décision de confier à deux avocats la défense de M. GROSDIDIER, accusé de prise illégale d’intérêt et de détournement de biens par personne dépositaire de l’autorité publique.

Monsieur le maire se serait tout d’abord rendu coupable d’utiliser les moyens humains et matériels de la ville pour servir ses intérêts de secrétaire départemental de l’UMP et de député.

Pour étayer leur dossier les plaignants ont produit des photos, des constats d’huissier, des factures de péage et d’essence, des attestations sur l’honneur, des courriers divers et même des refus de communication de documents administratifs.

Monsieur le maire aurait également embauché à la ville de Woippy le fils d’un adjoint qui était auparavant responsable d’une association largement financée par la mairie...

Et enfin Monsieur le maire ferait appel dans le cadre du projet d’école de la 2ième chance, à une société dont un autre adjoint est salarié...

La justice dira si le premier magistrat de la ville s’est rendu coupable de faits condamnables, mais quoi qu’il en soit ces petits arrangements entre amis en disent long sur le manque de transparence de la gestion municipale et surtout sur le manque d’éthique dont font preuve M. GROSDIDIER et son équipe.

Monsieur le maire brouille les pistes en se faisant passer pour une victime, en portant plainte contre X et en confiant à deux avocats le soin de le défendre.

Mais pourquoi les habitants de Woippy devraient-ils supporter des frais d’avocats occasionnés par les agissements personnels de Monsieur le maire ?