Parti Socialiste LA LETTRE DES SOCIALISTES
de WOIPPY
parti-socialiste-woippy.over-blog.com
La « Yoyo » attitude

En créant le nouveau giratoire route de Thionville, M. Grosdidier assurait que celui-ci favoriserait les échanges entre « Woippy Village » et les « quartiers Est ».

Qu’en est-il aujourd’hui ?

La situation actuelle est-elle si différente ?

L’urbanisme peut tendre à améliorer le cadre de vie des habitants, mais ne peut à lui seul résoudre les problèmes sociaux ni supprimer les clivages culturels.

Cet aménagement comme tant d’autres, ne fut qu’une opération médiatique de plus, aux frais des contribuables et au profit de la carrière politique de notre député-maire et non comme il le prétend au profit d’une union woippycienne.

Gérer les relations entre Woippyciens demande des qualités dont M. Grosdidier semble malheureusement dépourvu.

Qu’en est-il de la participation des habitants et de la concertation citoyenne?

Malgré quelques tentatives, la municipalité n’a pas su jouer son rôle de médiateur et de rassembleur.

Après avoir localement vanté les bienfaits de l’intégration et de la diversité culturelle, notre députémaire vote sans scrupule à l’assemblée nationale le projet de loi relatif à l’immigration et à l’intégration afin d’affirmer son soutien à Nicolas Sarkosy (et au passage à ses anciens amis d’extrême droite).

Par cette loi inquiétante pour une partie des citoyens de notre commune, Nicolas Sarkosy et ses disciples cherchent tout d’abord à faire oublier le bilan catastrophique de la loi sur l’immigration votée à l’automne 2003. Celle-ci n’a pas davantage permis la maîtrise des flux migratoires qu’elle n’a résolu la question des sans-papiers.

Mais surtout à un an des présidentielles de 2007, la relance du débat sur l’immigration permet au candidat de l’UMP d’attirer à lui quelques électeurs d’extrême droite.