Parti Socialiste LA LETTRE DES SOCIALISTES
de WOIPPY
Un habitant de Woippy qui a souhaité garder l'anonymat, nous a envoyé ce poème.


La prophétie des fraisiers
Il était un village
Autrefois si plaisant
Où vivaient comme des sages
De très honnêtes gens
Occupés au paillage
Des fraisiers dans leurs champs
Sous les traits d'un jeune mage
Un jour vint un marchand
Faire des promesses aux sages
Et très honnêtes gens
Qui donnèrent tous leurs gages
Au jeune homme si charmant
Celui-ci sans ambages
Confisqua les arpents
En expliquant aux sages
Et très honnêtes gens
Les bienfaits du partage
Entre chaque habitant
Sentant venir la rage
De certains résidents
Il assura aux sages
Et très honnêtes gens
Qu'il en f'rait bon usage
Pour lui et ses suivants
Et puis tous les parages
Furent comblés rapidement
Ne laissant plus aux sages
Et très honnêtes gens
Que le fruit des ravages
Sur leur environnement
Mais un jour le lynchage
Du jeune loup séduisant
Mené par tous ces sages
Et très honnêtes gens
Fit replier bagages
A l'édile arrogant