Parti Socialiste LA LETTRE DES SOCIALISTES
de WOIPPY
SERVICE PUBLIC D'ÉDUCATION : entre l'éducation de nos enfants et la baisse de l'impôt de solidarité sur la fortune, ils n'ont pas choisi nos enfants...

Des enseignants en grève pendant plusieurs semaines au collège Jules FERRY en début d'année scolaire pour préserver leurs moyens.

Les parents et le personnel du collège Pierre MENDES - FRANCE qui manifestent depuis plusieurs mois leur mécontentement et leurs craintes pour la prochaine rentrée scolaire.

Les parents d'élèves qui ont occupé à plusieurs reprises l'école maternelle Jeunes sourires pour protester contre la fermeture d'une classe.

Les parents d'élèves de l'école Jacques-Yves COUSTEAU au quartier du Roi qui refusent également la fermeture d'une classe.

Les restrictions budgétaires décidées par le gouvernement n'ont pas tardé à produire leurs effets sur les écoles et les collèges de Woippy.

Mettant en avant la légère baisse du nombre d'élèves, le ministre de l'Education Nationale en profite pour réduire massivement les moyens alloués aux établissements scolaires.

Mais pourquoi de telles restrictions de moyens ?

Tout le monde sait qu'elles ne sont pas proportionnelles à la baisse du nombre d'élèves.

C'est l'éducation et l'avenir de nos enfants qui est menacé.

Pourquoi notre député-maire a-t-il souhaité cela en votant la loi Fillon et les lois budgétaires ?

Sans doute avait-il besoin avec ses collègues de l'UMP de financer des projets d'une très haute importance pour l'avenir de la Nation et dont la réalisation ne pouvait plus attendre ?

Comme par exemple la baisse de l'impôt de solidarité sur la fortune...

Conscients de la dégradation de la qualité des conditions d'enseignement que la loi FILLON entraînera dés la rentrée 2005, des parents ont rencontré le député-maire François GROSDIDIER qui leur a conseillé d'aller voir l'Inspecteur d'Académie.

Celui-ci, après avoir longuement expliqué qu'il n'était pas responsable des moyens alloués à l'Education Nationale, a invité les parents à rencontrer leur député...

Il était sans doute difficile pour M. le Député d'expliquer aux parents d'élèves pourquoi il avait voté la loi FILLON ainsi que les restrictions de budget de l'Education Nationale.

Au collège Pierre MENDES-FRANCE de Woippy la diminution des moyens annoncée pour la prochaine rentrée scolaire aura pour conséquences :