préparer l'avenir

Thierry HECKER

C'est une évidence, les récentes campagnes électorales ont tourné une page de l'histoire politique de Woippy.

F. Grosdidier est aujourd'hui confortablement installé et règne en maître absolu sur notre cité.

On a même l'étrange impression que notre édile UMP a fait le vide autour de lui ! Le nouveau chevalier paré de toutes les vertus, c'est lui !

Celui qui pourfend au péril de sa vie les délinquants, les dealers ou les chauffards de tout poils, c'est encore lui.

L' incarnation même du courage et du sens des réalités. Celui qui peut, en exhibant une écharpe de député, régler les problèmes de société comme si la vie dans nos quartiers difficiles avait changé depuis deux ans. Celui qui a toujours le dernier mot.

En somme, un héros des temps modernes, c'est-à-dire, pour reprendre une formule célèbre « celui capable d'être courageux cinq minutes de plus que les autres » Bien joué le marketing politique et vive la méthode Coué ! Défense de rire ou de critiquer. En fait, on se trouve en pleine bande dessinée et face à un réel vide politique. On est passé d'un extrême à l'autre pour des résultats pour l'instant très mitigés. Sans contrepoids, sans équilibre politique. woippy est devenue la plateforme politique d'une personne et d'un parti unique. Pour combien de temps ? Et pour quel avenir ? Sécurité, urbanisation, circulation, environnement ... Les sujets d'inquiétude ne manquent pas et s'ajoutent à toutes les incertitudes qui pèsent sur le chômage, les retraites ou l'éducation. Oui, nous restons légitimement préoccupés.

Il ne suffit pas en effet de « faire feu de tout bois » pour réussir.

L'engagement intensif des finances communales, une certaine monopolisation du pouvoir, une rupture avec le monde associatif, des projets d'urbanisation partant dans tous les sens ne sont incontestablement pas des signes très positifs.

équilibre politique

Il est vrai aussi que la situation de Woippy réclamait des changements et que les problèmes de fond ne se règlent pas du jour au lendemain. Raison de plus pour faire de la politique Avec ou sans cravate ! Avec ou sans parti ! Elle doit être plus que jamais l'affaire de tous à l'heure où elle est de plus en plus figée, dévalorisée et délaissée par les électeurs.

Mais surtout ne nous décourageons pas car c'est notre avenir et celui de nos enfants qui est en jeu !

Dans un esprit d'ouverture apportons librement, nos réactions, nos idées, notre diversité. Faire primer l'intérêt général et une vision humaniste dans une société de plus en plus individualiste et matérialiste, savoir partager le pouvoir, se donner de nouveaux motifs de « faire ensemble », voilà tout simplement le vrai défi politique de demain.

Notre avenir, c'est aussi plus que jamais celui de toute l'agglomération qui doit devenir l'espace de développement, de solidarité et de démocratie auquel nous aspirons.