L'ECHO DE WOIPPY
DROIT DE VOTE DES ETRANGERS

Le choix du gouvernement de caresser dans le sens du poil l'électorat d'extrême droite s'avère tragique. Donner aux étrangers le droit de vote aux élections locales serait montrer notre reconnaissance à ces hommes et à ces femmes qui participent à la création des richesses, à la vie associative et culturelle de la nation. Ce serait aussi un formidable élan progressiste, un signe envers ces populations qui mettrait sur un pied d'égalité leurs devoirs et leurs droits et s'implifirait le dialogue dans les « quartiers difficiles ».

En 1793, la France proclamait que « tout étranger de 21 ans révolus, domicilié en France depuis une année, est admis à l'exercice des droits de citoyen français ». Plus de 200 ans après, ce droit n'est toujours pas gravé au fronton de l'histoire !