Woippy Info : Une autre lecture de l'actualité... (Semaine du 3 janvier 2011 au 10 janvier 2011)
A vous de juger !!! : Woippy Magazine N°62
Dans le dernier Woippy Magazine, page 42, vous avez eu le loisir de constater que l’article proposé par Madame Laurence Burg « Ensemble pour Woippy » a été censuré sous le faux prétexte que son contenu était diffamatoire. Il s’agit là d’une appréciation de mauvaise foi et pour en juger par vous-même retrouver ci-dessous en intégralité le texte original.

A l’attention de M. le Maire de Woippy
Version définitive corrigée comme suite à votre lettre recommandée du 10/12/2010


Woippy : Le cumulard se porte bien.

En pleine crise économique, des centaines de familles de Woippy sont confrontées à d’énormes problèmes financiers et n’arrivent plus à joindre les deux bouts, pour elles il ne s’agit plus de vivre, mais seulement de survivre. Pendant ce temps, le député-maire de Woippy se porte bien. Merci pour lui !

En effet, notre maire est le roi des cumulards. Cumul de mandats et bien entendu cumul d’indemnités : député, maire de Woippy, vice-président de la Commission d’agglomération, vice-président du syndicat mixte du SCOTAM, président du syndicat mixte du plan d’eau, président de l’association des maires de Moselle, président de la mission locale etc, etc …

Incroyable mais vrai, cela ne lui suffit pas. Il veut maintenant se présenter aux élections cantonales, contre le conseiller général sortant, (le maire de Moulins) qui est pourtant de droite comme lui. Pire encore, il veut aussi se présenter aux prochaines élections sénatoriales de septembre 2011, là aussi contre les votants de droite.

"Partie censurée"

Heureusement, il a le sens du partage. Ses amis politiques employés et payés par la mairie de Woippy ont le temps et les moyens d’être candidats un peu partout (élections cantonales ou municipales à Maizières, Mondelange, Hettange-Grande…).

De même, la spéculation immobilière à Woippy a encore de beaux jours. Depuis 2001, Woippy est devenu un paradis pour quelques promoteurs immobiliers… souvent les mêmes. La mairie va jusqu’à exproprier les particuliers afin de multiplier les opérations immobilières en rétrocédant ensuite les terrains aux promoteurs. Pire, notre député-maire ne s’en cache pas. Il a été le seul élu à se réjouir des 6 000 suppressions d’emploi militaires dans la région messine au motif que les terrains libérés permettraient de nouvelles opérations immobilières ?

Ensemble Pour Woippy
Laurence BURG
Source  Internet Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
 Index des ActualitésSuivant
Dernière mise à jour : Lundi 7 février 2011 20h21