Woippy Info : Une autre lecture de l'actualité... (Semaine du 18 mai 2009 au 25 mai 2009)
Un mauvais député ne fera jamais un bon sénateur
L’acharnement du député GROSDIDIER à charcuter les circonscriptions de la région messine prouve qu’il craint le suffrage universel. On le comprend puisqu’aux législatives de 1997, il a été le seul battu à Metz parmi les trois députés sortants ; aux législatives de 2007, parmi les huit députés UMP de Moselle, c’est encore lui qui a obtenu le plus faible pourcentage.


Le répertoire des députés fainéants

Spéculant sur la dimension politique du scrutin, il essaye donc désespérément de manipuler le découpage des circonscriptions. Toutefois, son problème est plus personnel que politique. En effet, ses échecs s’expliquent avant tout par le fait qu’il est peu présent sur le terrain et que son travail à l’Assemblée nationale est très faible.

Ainsi, les 23 députés lorrains ont été classés par l’Est Républicain et le Républicain Lorrain. Il est constamment parmi les derniers et le R.L. du 22 avril 2009 indique à son sujet « ... Il n’a remis aucun rapport, rédigé aucune proposition de loi... ». De son côté, le journal « Le Parisien-Aujourd’hui en France » (29/4/2009) a répertorié « les députés fainéants... qui brillent par leur absence ».

Même en permutant à son profit des bureaux de vote de droite contre des bureaux de vote de gauche, M. GROSDIDIER sait qu’il n’est pas sûr d’être réélu lors des législatives de 2012. Il a donc décidé de se présenter aux élections sénatoriales de septembre 2011, quitte à démissionner ensuite s’il est réélu député en 2012.


Le charcutier de Woippy candidat aux sénatoriales

Cette candidature sénatoriale a été confirmée par Xavier BERTRAND (président de l’UMP) à un député le mercredi 29 avril à l’Assemblée nationale. Mais déjà, le 11 février 2009, le secrétaire d’Etat MARLEIX en avait informé le sénateur Jean-Louis MASSON. Celui-ci lui avait répondu que cela ne lui faisait ni chaud ni froid mais qu’alors, il était encore plus scandaleux de charcuter les circonscriptions législatives.

Le Sénat n’est pas une bouée de sauvetage pour député fainéant. Il est impensable de se présenter aux sénatoriales simplement pour se prémunir d’un éventuel échec aux législatives et en cas de réélection, de démissionner ensuite du Sénat. C’est désobligeant aussi bien pour les grands électeurs sénatoriaux que pour les électeurs de la circonscription de Metz I.
Source  Internet Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
Communiqué de presse
Le parti socialiste souhaite réagir aux propos tenus par le député maire de Woippy lors du lancement du chantier de construction de la maison pour personnes âgées.

Pour mieux valoriser chacune de ses initiatives, M. GROSDIDIER ne cesse, depuis qu’il est élu maire de Woippy, de dénigrer l’action de ses prédécesseurs. Le lancement du chantier de construction de la maison pour personnes âgées à Woippy fut une fois encore pour lui, l’occasion de démontrer son habileté à énoncer sans scrupules des contre-vérités.

Selon lui, ses prédécesseurs ne « voulaient pas » de résidence pour personnes âgées à Woippy.

Le parti socialiste dénonce cette manipulation qui vise d’une part à discréditer l’action des élus socialistes, qui pendant de nombreuses années ont œuvré mais sans pouvoir aboutir, à la construction d’une structure d’accueil pour personnes âgées à Woippy, et d’autre part à masquer les véritables causes de cet échec.

En effet, les élus socialistes souhaitaient dès les années 90, offrir aux personnes âgées de notre commune qui le désiraient, la possibilité d’être accueillis dans une résidence à Woippy. Des terrains avaient été achetés pour permettre sa construction dans l’actuelle ZAC des Terrasses (terrains que M. GROSDIDIER s’est d’ailleurs empressé de revendre, estimant, compte tenu de leur position qu’il était préférable d’y construire à prix forts des maisons individuelles).

Les élus socialistes ont tout mis en œuvre pour faire aboutir ce projet. Ils se sont heurtés hélas à l’opposition systématique et obstinée des amis UMP de M. GROSDIDIER au conseil général.

Aujourd’hui, les élus socialistes se réjouissent que cette structure voit enfin le jour pour répondre aux attentes des habitants de Woippy et de l’agglomération messine.

La position partisane des autorités départementales a donc été déterminante et aura privé les Woippyciens du bénéfice d’une telle structure pendant de nombreuses années.

Le secrétaire du parti socialiste et les élus socialiste du conseil municipal de Woippy Pascal Jost , Jacques Clément, Nadia Hadboun, Franz Masella et Monique Michel
Source  La Lettre des Socialistes Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
 Index des ActualitésSuivant
Dernière mise à jour : Mardi 19 mai 2009 06h52