Woippy Info : Une autre lecture de l'actualité... (Semaine du 4 juin 2007 au 11 juin 2007)
Lettre de votre député-maire François Grosdidier : Woippy, le 6 juin 2007
Chers Woippyciennes, chers Woippyciens,

Vous m'avez élu maire en 2001 et député en 2002. Depuis, je me suis efforcé d'être digne de votre confiance.

Député, mon rôle est de porter vos préoccupations au niveau national. Je l'ai fait, brisant parfois des tabous de façon bruyante quand c'était nécessaire. Je l'ai fait aussi plus discrètement, tout au long de ces cinq ans, mais en travaillant sans relâche auprès notamment des ministres Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Borloo.

Maire, je me suis efforcé de transformer notre ville et de régler un à un nos problèmes. J'ai obtenu le départ des obus chimiques et surtout des aides financières comme Woippy n'en avait jamais eues et comme nous n'osions même l'envisager. C'est ce qui m'a permis de réaliser davantage d'investissements depuis 2001 que mes prédécesseurs en 24 ans, et de le faire en augmentant moins les impôts locaux que mes prédécesseurs sous le précédent mandat. Je l'ai fait grâce aux aides de l'Etat que j'ai su obtenir.

C'est d'ailleurs ce qui m'a valu tant d'attaques, pendant toutes ces années, du chef de file du PS à Metz qui est aussi le suppléant du candidat PS aux législatives. Il m'a publiquement reproché d'en faire trop pour Woippy. Reproche absurde parce que j'en ai fait plus qu'eux aussi pour la circonscription, et que dans la dynamique de la rénovation urbaine, j'ai aussi entrainé Metz Nord et la Patrotte. Mais ce reproche de mes adversaires, je le prends pour un compliment, le plus beau des compliments qu'on puisse faire à un maire. Oui, j'ai fait le maximum pour Woippy. J'ai fait tout ce qu'il était humainement possible de faire. J'y ai mis tout mon coeur et toutes mes forces. Oui, j'ai apporté à notre commune tout ce que me permettait ma fonction de député.

J'ai encore plus de projets pour l'avenir que je n'ai déjà de réalisations au cours de ces années. Je souhaite non seulement rattraper les 24 années d'investissements non réalisés, mais aussi faire de Woippy la première ville de l'agglomération messine pour la qualité de vie.

Pour cela, il faut que je puisse continuer à vous représenter à l'Assemblée Nationale et à travailler pour vous. Cela ne dépend que de vous, de votre vote dimanche prochain.

Que vous soyez de droite, de gauche, du centre ou d'ailleurs,

je vous demande de voter pour Woippy.

D'avance, merci de votre confiance !

Votre député-maire,
François Grosdidier.



Ce que j'ai fait à Saint-Eloy grâce à l'aide de l'Etat :

- Boulodrome couvert : 323 000 € dont 50 % de subvention
- Maison des Services Publics (MEF et CCAS) rue du Chapitre : 638 150 € dont 50 % de subvention
Carrefour giratoire «Belles Fontaines» rue du Fort Gambetta/avenue de Thionville : 613 000 € dont 80 % de subvention - Rénovation école primaire Verlaine 1 200 000 € dont 80 % de subvention
- Foyer St-Eloy. salle des fêtes et cantine scolaire : 1 800 000 € dont 72% de subvention
- City-stade Verlaine, derrière le ruisseau : 110 000 € dont 57% de subvention
- 2 terrains de foot synthétiques au stade St-Eloy : 370 000 € dont 80% de subvention
- Réhabilitation par l'OPAC de 92 logements rues Pêcheur, Jaslon et Chapitre (logements autour de la place Jaslon) : 1 200 000 € dont 40% de subvention et de 96 logements allées des Roses, des Tulipes, Roget et Fort Gambetta : 1 400 000 € dont 36% de subvention
- Réhabilitation par LogiEst de 51 logements, 7 à 11 rue Agrippa : 353 000 € dont 25 % de subvention


Ce que je suis en train de faire à St-Eloy grâce à l'Etat :

Les travaux en cours :

- Aménagement des abords du groupe scolaire Verlaine, des espaces de jeux et création d'une nouvelle voie entre la chapelle et la rue Roget (fin travaux : 11/07): 2 800 000 € dont 80% de subvention
- Abords et liaisons du foyer et cantine scolaire St-Eloy (fin travaux : 11/07): 1 400 000 € dont 72% de subvention - Rénovation des écoles maternelles et des cours du groupe Verlaine (fin travaux : 03/08): 3 550 000 € dont 80% subv
- Construction de l'école de la 2ème Chance et rénovation Halle du Chapitre (fin travaux : 05/08): 1 400 000 € dont 80 %
- Réhabilitation par LogiEst de 24 logements des 2 immeubles à l'arrière de la Sono (fin travaux : 06/07): 165 000 € dont 25% de subvention


Les projets qui en sont en phase d'études techniques et dont les travaux vont démarrer:

- Aménagement rue du Fort Gambetta, du Mac Do à Woippy Régie (fin études : 06/07 ; fin travaux : 11/07): 245 000 € dont 80% de subvention
- Installation de la vidéosurveillance St-Eloy et Pré Génie (fin des travaux : 11/07) : 550 000 € dont 80% de subvention
- Aménagement place du Chapitre (démarrage chantier 07/07 ; fin travaux : 12/07) : 670 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement rue Gabriel Poulmaire et de la rue du Chapitre (démarrage chantier : 07/07 ; fin travaux : 12/07) : 869 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement rue Victor Poulain (démarrage chantier : 07/07 ; fin travaux : 10/07): 263 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement de la rue Ryneck (fin études : fin 06/07 ; fin travaux 12/07) : 410 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement du chemin du ruisseau (fin études : fin 06/07 ; fin travaux : 11/07): 175 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement allée des Tulipes et allée des Roses (fin études : mi-07/07 ; fin travaux : 01/08) : 430 000 € dont 40 %
- Aménagement des rues Sechehaye et Roget (fin études : fin 06/07 ; fin travaux : 12/07) : 1 900 000 € dont 40%
- Aménagement rue Jean-Pierre Pêcheur (fin études : mi-07/07 ; fin travaux : 01/08) : 240 000 € dont 40 % de subvention
- Aménagement d'un carrefour giratoire et des espaces publics à Pré-Trompettes (fin études : fin 11/07 ; fin travaux : lié à la fin du plan de relogement): 785 000 € dont 40% de subvention
- Création de 3 nouvelles voies (fin études : mi-07/07 ; fin travaux : pour prolongement de la rue Agrippa : 02/08 ; pour le prolongement de la rue Poulmaire : 03/08 ; pour le prolongement de la rue du Chapitre : liée à la démolition des 8 logements Opac et à la reconstruction): 1 100 000 € dont 80% de subvention
- Création de places de stationnement près du foyer Sonacotra (fin études : 07/07 ; fin travaux 03/08) : 445 000 € 80%
- Zone de loisirs nautiques « Woippy Plage » (fin études-DUP : 11/07 ; fin travaux : 06/08): 1 700 000 € dont 60% subv


Ce qu'il me reste à faire à St-Eloy avec l'aide de l'Etat :

- Aménagement des parkings de la MEF (lié à l'E2C) : 100 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement à l'arrière des logements Opac rue Poulain (lié à l'aménagement du site Sonacotra): 160 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement autour des immeubles Opac rue Poulmaire (fin des travaux 4 mois après la place du Chapitre : 04/08): 203 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement d'un carrefour giratoire (intersection avenue de Thionville/rue J-P Pêcheur) et réfection passerelle vers village (fin études : 10/07 ; lié au projet Rolanfer): 935 000 € dont 80% de subvention
- Aménagement Place Jaslon (fin études : 10/07 ; fin travaux : 02/08): 360 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement rue Jaslon (fin études : 10/07 : fin travaux : 02/08): 165 000 € dont 40% de subvention
- Aménagement rue Agrippa, entre la place du Chapitre et l'impasse Agrippa près du ruisseau et aménagement d'une liaison piétonne entre l'impasse Agrippa, près du ruisseau et la place du Chapitre (liée au projet de La Foncière Logement, fin des travaux : 12/09) : 433 000 € dont 40% de subvention
- Construction de 7 « maisons Borloo » (attente fin DUP Nissan, fin études 12/07) : 840 000 € dont 10% de subvention
- Restructuration école maternelle « Les Rossignols » (fin études : 06/08: fin travaux : 2009) : 450 000 € dont 80 % subv
- Résidentialisation par LogiEst des immeubles de Pré Trompettes (études : 10/07) : 435 000 € dont 50% de subvention
Source  Mèl Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
Contribuables, avant d'aller voter, : François Grosdidier (UMP)
Circonscription : 1
Département : Moselle

Cumul de points pour la législature 2002/2007 : 8.5/29

Cote de l'année : 2006/2007

Proposition de loi de M. Hervé Mariton visant à modifier le mode de calcul de la dotation globale de fonctionnement n°3421 déposée le 3 novembre 2006 : Ne s'engage pas

Proposition de loi de M. Jean-Michel FOURGOUS visant à créer un Office d'audit parlementaire, n° 3599, déposée le 19 janvier 2007 : S'engage

03-10-2006 - L'immobilier de l'Etat : le rapport Tron... un an après ? N'était pas présent
19-12-2006 - Le retour à l'équilibre budgétaire : une ardente obligation N'était pas présent
14-02-2007 - Le contrôle de la dépense publique N'était pas présent

Pour 2006/2007, François Grosdidier obtient la cote de : 1/5


Cote de l'année : 2005/2006

La proposition de loi numéro 2521 de Monsieur Léonce DEPREZ, Député du Pas de calais déposée le 13 juillet 2005 : Proposition de Loi tendant à la modernisation de la fonction publique de l’Etat. Voir la proposition de loi sur le site de l’Assemblée nationale : Ne s'engage pas

Proposition de loi numéro 2745 de Monsieur Jean-Marc ROUBAUD, député du Gard, déposée le 8 décembre 2005 visant à limiter la hausse de la fiscalité locale. Voir la proposition de loi sur le site de l'Assemblée nationale : S'engage

Proposition de loi numéro 2696 de Monsieur Daniel Poulou, député des Pyrénées Atlantiques, visant à créer une exonération spécifique en matière de droits de succession et de donation pour la transmission de la résidence principale acquise par le travail. Voir la proposition de loi sur le site de l'Assemblée nationale : Ne s'engage pas

Proposition de résolution de M. Philippe COCHET, député du Rhone et plusieurs de ses collègues tendant à la création d'une commission d'enquête sur l'appauvrissement de la France en raison de l'expatriation des patrimoines et des contribuables, n° 3135, déposée le 8 juin 2006 et renvoyée à la commission des finances, de l'économie générale et du plan. Voir la proposition de résolution sur le site de l'Assemblée nationale. : S'engage

25-10-2005 - Les aides à l'emploi, la mauvaise réponse au chômage ? N'était pas présent
06-12-2005 - Le surcoût de l’intercommunalité N'était pas présent
28-03-2006 - Stop à la hausse de la fiscalité locale N'était pas présent
09-05-2006 - La compétitivité fiscale de la France N'était pas présent

Pour 2005/2006, François Grosdidier obtient la cote de : 2/8


Cote de l'année : 2004/2005

Proposition de loi Suguenot -Giscard d’Estaing du 6 septembre 2004 sur la limitation de la rétroactivité en matière de loi fiscale, répondant à la demande croissante des contribuables en matière de sécurité juridique. : S'engage

Proposition de loi Kossowski du 5 juillet 2003 sur la mise à l’ordre du jour obligatoire d’une proposition de loi signée par plus de la moitié des députés ou des sénateurs, visant de fait à éviter qu’une proposition de loi puisse être « enterrée » (comme le fut celle sur le Service Minimum Garanti) . : S'engage

Proposition de loi numéro 2741 de Messieurs Patrick Beauduoin et Philippe Pemezec, députés du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine visant à améliorer la coopération intercommunale. Voir la proposition de loi sur le site de l'Assemblée nationale : Ne s'engage pas

Proposition de loi Luca du 13 juillet 2005 sur la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). : Ne s'engage pas

La proposition de loi numéro 2506 de Monsieur Michel Hunault, Député de Loire-Atlantique déposée le 1er août 2005 visant à permettre le retour à l'équilibre budgétaire. Voir la proposition de loi sur le site de l'Assemblée nationale : Ne s'engage pas

14-12-2004 - La réforme du statut de la fonction publique N'était pas présent
12-04-2005 - La publication du rapport annuel de la Cour des comptes Etait représenté
06-07-2005 - Réforme de l'ISF N'était pas présent

Pour 2004/2005, François Grosdidier obtient la cote de : 2.5/8


Cote de l'année : 2003/2004

Proposition Giro pour garantir l’exercice démocratique du droit de grève dans les services publics. : S'engage

Proposition Luca pour la suppression des droits de succession. : Ne s'engage pas

Proposition Fourgous pour moderniser les moyens de contrôle parlementaires sur la dépense publique. : Ne s'engage pas

Proposition pour une baisse de l’impôt sur le revenu de 5% en 2005. : Ne s'engage pas

Pour 2003/2004, François Grosdidier obtient la cote de : 1/4


Cote de l'année : 2002/2003

La suppression de la redevance audiovisuelle à partir des propositions de loi déposées par François Scellier le 14 septembre 2002, Georges Tron le 28 novembre de la même année et Marc Le Fur le 25 juin 2003. : S'engage

L’interdiction de cumuler les statuts de parlementaire et de fonctionnaire. Cette mesure a fait l’objet de propositions de loi déposées par Charles Cova le 18 décembre 2002, Jean-Claude Mignon le 30 janvier 2003 et Hervé Novelli le 21 mars. : Ne s'engage pas

Les rapports de la Cour des comptes et la lutte contre les gaspillages, afin que les dysfonctionnements et les irrégularités relevés par les magistrats de la Cour puissent être sanctionnés. Deux projets ont été déposés en ce sens, le premier par Michel Bouvard le 20 septembre 2002, le second par Bernard Carayon auteur d’une proposition de loi constitutionnelle datée du 4 décembre 2002. : S'engage

Le service minimum dans les services publics, par l’instauration d’un service garanti en cas de grève, comme le prévoyait la proposition déposée le 24 juillet 2002 par Jacques Kossowski . : Ne s'engage pas

Pour 2002/2003, François Grosdidier obtient la cote de : 2/4

www.argus-parlementaire.net
Source  Internet Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
 Index des ActualitésSuivant
Dernière mise à jour : Lundi 25 juin 2007 00h00