Woippy Info : Une autre lecture de l'actualité... (Semaine du 17 juillet 2006 au 24 juillet 2006)
Alibi Montana à Woippy
Le 13 juillet 2006, le rappeur Alibi Montana convoqué au Tribunal de Metz pour s'expliquer sur l'affaire qui l'oppose à François Grosdidier, s'est déplacé ensuite sur Woippy.

Rencontre d'amitié avec les habitants...

 
Click pour agrandir l'imageClick pour agrandir l'imageClick pour agrandir l'imageClick pour agrandir l'imageClick pour agrandir l'imageClick pour agrandir l'imageClick pour agrandir l'image
 
Source  Woippy Web Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
SONO : Courrier CLCV Woippy Metz-Nord à A.F.L.
à l'attention de : M. Thiéry BOURCIER

Monsieur le Président,

Nous vous remercions pour l'intérêt que votre ASSOCIATION a porté sur notre article concernant la SONO paru dans le R.L. du 12/07/2006 et regrettons qu'il ait provoqué cette agitation.

Nous ne résistons pas au plaisir d'apporter quelques précisions à cette annonce dont l'origine ne nous a pas échappé et en dehors de toute considération politique, bien entendu, au regard de nos statuts.

Pour cela, il nous paraît nécessaire de vous rappeler que depuis 1994 la C.L.C.V. .de WOIPPY/METZ-NORD liée par une convention avec LOGI-EST a suivi pas moins de 12 réhabilitations sur la commune pour la satisfaction des locataires.

Egalement, nous avons assisté en Mairie à la première réunion de l'O.R.U. au titre d'habitant et Monsieur le Député Maire de Woippy, ne peut pas nous reprocher de nous être opposés à ce projet, sachant que nous avons apprécié bon nombre d'aménagements qui s'avéraient nécessaires.

Connaissant parfaitement le dossier de la réhabilitation de la SONO, nous remarquons, que vous parlez de travaux de sécurité incendie, auxquels nous souscrivons largement. Mais aussi, de travaux
confortatifs indispensables qui vous échappent pour le bien être de cette population. (Montant 600 000 € environ) dont l'amortissement est incertain. Nous ne sommes pas contre la démolition si elle s'accompagne du plan de relogement annoncé, sachant qu'il n'est pas assuré que les bailleurs du secteur auraient des appartements vacants et nous ne sommes pas aussi convaincus que vous sur le consentement des anciennes familles à quitter leur quartier. Dans ce domaine, la C.L.C.V. sera très vigilante dans le traitement social des relogements.

C'est pourquoi, nous insistons et déplorons cette gestion de l'argent public devant l'annonce de cette déconstruction prévue pour 2009, selon la plaquette de l'ORU. Ces financements auraient pu être utilisés pour d'autres améliorations immobilières du parc LOGI-EST en évitant ces errements.

Nous espérons avoir répondu à votre attente et restant à votre disposition, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l'assurance de notre considération distinguée.

LE PRESIDENT
Maurice CERF
Source  Association Réagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
La voix de son Maire
L’article parut dans le RL du 12 juillet 2006 sur Woippy intitulé “La SONO : soutien de l’AFL à L’ORU” dévoile les relations de cette association avec la politique mener sur Woippy par son 1er magistrat pour qui cette réaction et chose pratiquement courante de la part et dans la pratique du Député Maire de Woippy, Mr François GROSDIDIER. et déjà utilisé dans le passé par cet homme politique, rappelez-vous !

L’association “ Macadam” dont il était un des fondateur et dont il ses servit pour assoire sa notoriété politique et autre chose encore et dont il n’a pas hésité se débarrassée de ses responsabilité en portant plainte contre des membres dirigent qui lui étaient dévoué lors que cela sentait le roussi et que l’on airait pu découvrir des choses !

Il n’a pas hésité non plus a financer la campagne d’un soit disant écologiste sur la circonscription ou lui-même état candidat lors de législative !

N’a-t-il pas embauché un de ses colistiers pour service rendu lors des municipales en lui offrant un poste de cadre des vies associatives et sportives sur la commune !

Il n’a pas hésité non plus a embaucher également le fils d’un des ses adjoints qui au paravent était responsable d’une association importé sur la commune et largement financé par la suite pas la Mairie sans compté l’accord qu’il a passé avec une société qui aurait en charge le projet de l’école de la 2ème chance dont la “paternité” revient a Edit Cressons ou niveau de l’Europe, société d’ont un autre adjoint est salarié !

Aujourd’hui, concernant l’ORU, n’a-t-il pas répondu en réunion publique à la question que je lui ai posé concernant le pourquoi de son refus de rencontrer les associations représentatives de locataires afin de travailler sur ce projet et a sa réalisation en disant qu’il se passer de ses dernières car il n’avait pas besoin d’intermédiaire car il rencontré la population et utilisé les référant de quartier qu’il a embauché pour faire ce relais !

Enfin, après avoir donné la plus forte des subventions accordées aux associations de locataires cette année a l’AFL. Alors que dans le passé cette association agissait uniquement sur le quartier du Roi et qui aujourd’hui, a annoncé quelle voulait s’étende sur toute la commune, je ne suis pas étonné que cette association, affiliée à une fédération nationale, dont les idées sont proche de celles défendu par celle prôné par le 1er magistrat de la commune, que l’AFL réponde texto de la même minière et, avec les mêmes arguments que le Maire exprime lors de ses rencontres public a un article d’une association représentative nationalement parut la veille dans le même journal, dans lequel elles s’inquiète de l’avenir des résidents de la SONO et de l’incohérence dans la volonté exprimé par le Maire de vouloir démolir une barre de 90 logements alors que le bailleur LogiEst a dépensé, sur ses fond propres et avec des aide de l’état et de la CA2M, plus de 3 million d’euro pour réhabilité entièrement les bâtiments de la Sonacoctra pour que ses clients puissent y vivre dans de bonne condition, dans des surfaces de logement peut être plus grand que celle proposé par le Ministre Borloo dans ses maison a 100 000 €

Ne peut t’on pas voir dans cette position de l’ AFL, une stimulation de la municipalité par son intermédiaire afin de dénigrer les associations qui n’ont pas les mêmes façons de voir la démocratie, qui sont réellement sur le terrain et représentatif et au fait des choses et des souhaits de la population ?
Source  Jacques BECKERRéagir à cet article Imprimer cet article Envoyer cet article
 
 Index des ActualitésSuivant
Dernière mise à jour : Jeudi 24 août 2006 00h00